Trail Sainte Victoire
Trail Sainte Victoire

TRAIL SAINTE VICTOIRE 2017 : UN MILLESIME ARROSE

Ce premier weekend d’avril 2017, c’est sous la pluie que s’est déroulée la 15° édition du Trail Sainte Victoire.

Si les parcours du samedi et le parcours Cézanne ont pu se dérouler comme prévu initialement, il n’en fut pas de même pour l’épreuve le Trail Sainte Victoire, avec ses 58 km et ses 2900 D+ annoncés.

En effet, cette épreuve retenue au challenge des Trails de Provence longue distance allait représenter un dilemme pour les organisateurs.

Alors que la pluie tombait sans discontinuer depuis la veille donnant au Rousset Trail Urbain, un air de Mud Day, les organisateurs étaient amenés à prendre une décision sur le déroulement de l’épreuve phare de la manifestation.

Sage décision… Pour des raisons de sécurité, l’organisation décidait de ne pas envoyer les concurrents sur la montagne qui devient une patinoire lorsqu’elle est mouillée. Et si chacun la réputation de technicité et de rudesse de l’épreuve, les habitués savent qu’elle devient dangereuse en cas de pluie.

Trail Sainte Victoire

Trail Sainte Victoire

Confrontés à la déception de beaucoup d’entre eux, à l’amertume parfois de ceux qui ne connaissent pas la Sainte Victoire, l’organisation des AIL ROUSSET décidait d’utiliser le parcours Cézanne en parcours de repli tout en distinguant 2 courses comme prévus initialement.

Le Trail Sainte Victoire, version 37 km allait permettre aux concurrents de connaitre une version beaucoup plus light mais ultra rapide du TSV avec un départ retardé de 30 minutes.

Très rapidement, la direction des Trails de Provence décidait de retenir cette épreuve de substitution dans le challenge des Trails Longs, pour répondre aux questions de plus en plus pressantes des challengers lors du retrait des dossards.

Concernant la 2° épreuve du jour, le Trail Cézanne, il demeurait décalé lui aussi d’une demi-heure, avec les coureurs inscrits sur ce même parcours, aucun changement pour eux concernant la typologie de l’épreuve à parcourir.

Le TSV, version Cézanne :

Le départ était donné à 7h30 … sous la pluie.

Comme chaque année, le plateau était relevé au départ de Rousset, les meilleurs trailers longue distance de la région s’étaient donnés RDV, et quelques trailers parmi les plus côtés au niveau national s’y étaient invités. Sur cette course très rapide emmené à 12 km/h de moyenne par un groupe de coureur, cette épreuve fut longtemps indécise avec un groupe de 6 coureurs emmenés par Patrick OREZZOLI (Gap/Snow Shoes) sur la première partie de l’épreuve et au sein duquel Aurélien COLLET (Val d’Oise/Team HOKA) allait progressivement recoller puis faire la différence sur la 2° partie du parcours. Il remportait l’épreuve en 2h56’46, devant Sébastien GOUDARD (Ardèche) et Rémi COISNON (Salon de Provence) représenté sur le podium car victime d’une entorse qui l’a handicapé dans les derniers kilomètres de l’épreuve et qui nécessita des examens hospitaliers; nous luis souhaitons un bon rétablissement.

Pierre-Marie DEJEAN (Grenoble) terminera au pied du podium, Patrick OREZZOLI finira 5° devant Sébastien HENRI (VAR/SMAC) qui trouvera l’épreuve quelque peu roulante compte tenu de sa préparation, bien entendu.

Chez les féminine, avec un temps de 3h36’14, Cécile CLET (Team Costo/Côte d’Or) gagna le droit tout comme Aurélien de soulever la Sainte Victoire. Un Trophée conçu par le santonnier Emanuel FOUQUES et offert traditionnellement par Laurent PONCET de PSI. Irina MALEJONOCK (Alpes de Hautes Provence) qui a déjà gagné la Sainte Victoire est à 8 minutes et Mélanie ROUSSET (Haute Savoie/Team WAA) l’ont accompagnée sur le podium.

Cette épreuve compte pour le Challenge des Trails de Provence.

Résultats complets sur le site du chronométreur de l’épreuve : http://www.sportips.fr/resultats/2017TSV36KMTSV.pdf

Hors Challenge, 3 autres distances étaient proposées.

Trail Sainte Victoire

Trail Sainte Victoire

Le Trail Cézanne :

Massés à 8h30 sous l’arche de départ, ils étaient tous préparés à parcourir un tracé dynamique. Mais finalement, une originalité inattendue était proposée aux participants du Trail Cézanne, dans la mesure où c’est une double confrontation qui leur été proposée, d’une manière non officielle dans la mesure où ils parcouraient le même circuit que leurs prédécesseurs partis une heure avant.

Confronté au local de l’épreuve, Pierre BAQUE (Ain) allait faire preuve d’une aisance exceptionnelle en décrochant Yohan PEISSON, le local du jour (il n’est autre que le fils d’Erick PEISSON, le créateur du TSV), dans la montée d’Imoucha. Sur la seconde partie du tracé, il allait sans cesse augmenter son avance sur ses poursuivant en terminant à presque 13 km/h de moyenne, en 2h44’18 avec plus de 12 minutes d’avance sur Yohan. Régulier tout au long de l’épreuve, Aymeric CHOVET (AON/Nièvre) assurait la 3° place.

Chez les féminines Manikala RAI (Haute Savoie) prend la première place en 3h59’18, devant Maggy BOUISSE (Aix Athlé) et Daphné NADOULEK (Trail Club de Provence).

Résultats complets : http://www.sportips.fr/resultats/2017TSV36KMCEZANNE.pdf

Le Rousset Trail Urbain :

Depuis 2016, sur un tracé en forme de huit, les AIL Rousset proposent le samedi après-midi 2 épreuves courtes distances, urbaine sur sa première partie, plutôt nature sur sa la 2° boucle. Sur ces 2 distances de 5 et 11 km environ, qui attirent essentiellement une population régionale, les coureurs ont la possibilité, à l’issue de la première boucle de choisir d’arrêter, donc d’être classés sur le 5 km ou de continuer.

La pluie venue s’inviter à la fête, puis les passages répétés, allait donner un côté ludique (pour ceux qui ont aimé), notamment sur sa 2°partie dans l’ascension du moulin, un véritable parcours du combattant avec un sentier ultra boueux.

Sur le 5 km, Pascal REGNERIE (Kalenji Team France), engagé également sur le TSV du dimanche s’est imposé en 18’35, alors que Valérie GRAZZIANI (Cles Gardanne) remportait l’épreuve féminine en 22’41.

Résultats complets : http://www.sportips.fr/resultats/2017TSV5KM.pdf

Trail Sainte Victoire

Trail Sainte Victoire

Sur le 11 km, la victoire est revenue à un jeune cadet roussettain, spécialiste des courses d’orientation, et donc promis à un bel avenir, Guilhem ELIAS (ACA) avec un temps de 51’17. Alors que la vosgienne Chloé LALEVÉE s’imposait chez les féminines en 1h04’44.

Résultats complets : http://www.sportips.fr/resultats/2017TSV11KM.pdf

On ne peut clôturer ce compte rendu sans parler de l’exploit réalisé par Dune d’Espoir et leur joelette, qui ont bouclé le parcours Cézanne en 5h. Bravo les champions, merci aux accompagnateurs aux grands cœurs.

Texte : Philippe EXPOSITO -

Photos : AIL Rousset/Cyril BUSSAT

Prochaine étape le 9 avril : Le Signes Trail, inscriptions : http://signestrail.fr/

Informations Trail Sainte Victoire : http://trailsaintevictoire.fr/

 

 

About Goran Mojicevic

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*


7 + 8 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>