Marathon du Mont Blanc 2015 - Elisa Desco
Marathon du Mont Blanc 2015 - Elisa Desco

Un week-end mondial sur les courses du Marathon du Mont Blanc

C’est à 4 heures Vendredi matin que la grande saison de trail dans la vallée de Chamonix a commencé avec le départ du 80 km du Mont-Blanc. Ils étaient 1 093, dont 78 femmes, à s’élancer à l’assaut du Brévent – 2 461 m – à la lumière de la frontale.

Un groupe d’une dizaine d’hommes se détache avec : les Américains Alex Nichols et Catlow Shipek, l’Italien Franco Colle, les Britanniques Andrew Symonds et Donald Campbell, les Français Mikael Pasero et Sébastien Chaigneau, le Suisse Jules-Henri Gabioud, le Polonais Swierc Marcin et l’Espagnol Manuel Merillas Moledo. Ils restent ensemble jusqu’à mi-course mais c’est dans la descente des Posettes vers le Tour, au km 54,9 que la course change.

Alex Nichols, 6e des Championnats du Monde de Trail IAU 2015, creuse l’écart et durcit la cadence en passant le point de contrôle avec 12 minutes d’avance sur Franco Colle, et plus d’une ½ heure sépare maintenant les 8 premiers hommes de tête. « C’était une stratégie, car cette distance est mon maximum, je voulais ressentir la course et me réserver pour la dernière partie du parcours que je savais très dure. Quand la douleur t’envahit, tout s’oublie devant un tel paysage. »

Marathon du Mont Blanc 2015 - Alex NICHOLS

Marathon du Mont Blanc 2015 – Alex NICHOLS

Au Bois (km 64,4), il conforte son avance sur ses poursuivants qui sont maintenant Mikael Pasero et Andrew Symonds à 20 minutes tandis que Franco Colle lui concède encore de précieuses minutes.

Mais alors que tous les coureurs sont contrôlés sur trois éléments du matériel obligatoire (veste imperméable coupe-vent, téléphone, lampe frontale) les pénalités sont tombées. Et Mikael Pasero, qui n’avait plus de lampe frontale, est arrêté pour 30 minutes au niveau des Bois, comme le stipule le règlement. Au total ce sont 10 coureurs qui se sont vus pénalisés, 3 coureurs élites et 7 coureurs du top 30.

Dans la montée au Montenvers, Alex Nichols caracole seul en tête, pour franchir la ligne d’arrivée avec plus de 30 minutes d’avance. La bataille pour la deuxième place est rude et c’est avec seulement 2 petites minutes d’avance que l’Italien, Franco Colle, devance le jeune Anglais, Andrew Symonds qui réalise déjà sa 10e course de la saison. Mikael Pasero, premier français, se classe finalement 5e, tandis que Sébastien Chaigneau, qui faisait ici son retour après blessures prend une très belle 10e place.

Marathon du Mont Blanc 2015 - Hillary ALLEN et Mira RAI

Marathon du Mont Blanc 2015 – Hillary ALLEN et Mira RAI

Chez les filles, elles sont quatre à passer ensemble le Brévent dans un rythme très soutenu : Mira Rai (NEP) vainqueur de The North Face® Kathmandu ultra 2015 (51km), Anna Comet Pascua (ESP) 2e dame sur la Transvulcania 73km (Îles Canaries) 2015, Hillary Allen (USA) vainqueur sur la Quest for the Crest 50k 2015 (50km) et Dong Li (CHI). Alors qu’elles étaient groupées jusqu’au col de la Terrasse (km 33,8), Anna Comet Pascua prend une légère avance de 5 minutes alors que Dong Li se fait distancer d’une vingtaine de minutes. L’Espagnole crée une surprise et fait la course en tête jusqu’au Bois. Mais dans l’ultime montée vers le Montenvers, Mira Rai s’envole vers la victoire après 12h32’12 » de course. Elle passe la ligne d’arrivée avec le drapeau népalais. « J’ai géré le début de course assez sereinement, mais la dernière montée a été vraiment difficile. J’ai couru pour mon pays… »

Marathon du Mont Blanc 2015 - Mira RAI

Marathon du Mont Blanc 2015 – Mira RAI

Rory Bosio, très attendue après sa double victoire sur l’UTMB® (2013, 2014), a dû déclarer forfait dès la Flégère pour blessure au tendon d’Achille.

Avec un tracé très montagne, un dénivelé important et un paysage magnifique unique au monde, ce trail est devenu depuis 3 ans l’un des plus beaux et des plus difficiles dans cette catégorie.

Un français signe un nouveau temps record sur le Kilomètre Vertical !

En fin d’après-midi, c’était au tour des concurrents du Kilomètre Vertical de s’élancer pour un contre-la-montre de 1 000 m de dénivelé. Et avec cette année le titre de champion d’Europe de KV en jeu. Les records à battre appartiennent aux champions du monde skyrunning de KV Kilian Jornet (34′ 18 ») et Laura Orgué (41′ 29 ») qui sont venus tous deux défendre leur titre.

Avec une place comble et une foule très compacte rassemblée, l’épreuve du Kilomètre Vertical est l’un des 6 formats de course de ce grand week-end de trail dans la vallée de Chamonix Mont-Blanc.

Avec un plateau sportif de haut niveau, vendredi dès 16h, le public nombreux était certain d’assister à du grand spectacle. Epreuve rapide, spectaculaire, l’effort intense porté par les coureurs est visible du début à la fin. Et le record est tombé : imaginez ! 34 min 07 sec pour gravir 1 000 m de dénivelé sur une distance de 3,8 km.

Pour cette 4ème édition, et pour la première fois, c’est un Français, François Gonon qui monte enfin sur le podium ! Il remporte le championnat d’Europe de KV et valide des points pour les Skyrunner® World Series. Pour autant, il n’est pas un inconnu : 4ème sur Sierre Zinal 2014 et 1er sur le trail des 7 monts en 2013. C’est pour lui une première victoire sur un tel format : « C’est vraiment un format difficile et la dernière partie est vraiment dure ! Je me suis arraché, j’ai mal aux jambes mais cela me donne beaucoup de nouvelles perspectives, je suis heureux ! » Deux norvégiens, habitués des places d’honneur, complètent le podium.

Marathon du Mont Blanc 2015 - François Gonon

Marathon du Mont Blanc 2015 – François Gonon

Parmi les nombreux champions présents, l’icône espagnole du trail, Kilian Jornet, vainqueur en 2014 et dernier recordman, avait choisi, d’être de la fête, même si ses objectifs et son emploi du temps sont tournés vers d’autres cieux. Mercredi 24 juin, il enchaînait le tour des Grandes Jorasses en 24h00, et dimanche matin il s’envolera pour l’Alaska où l’on célèbre le centenaire du mont Marathon… Le KV de Chamonix s’inscrivait, pour lui, plus dans une phase de préparation pour la HardRock100 (10 juillet) que dans une logique de record ! Malgré tout, grand champion, Kilian a décidé de participer avec ses amis et son public, comme pour un entraînement « chez lui » et sous des tonnerres d’applaudissement. À son rythme, il finit 6ème et redescend en courant sans prendre le télécabine, et arriver encore plus vite sur Annecy pour un rendez vous professionnel en début de soirée !

Chez les dames, c’est un podium 100% Espagne ! Laura Orgue, grande favorite et vainqueur en 2014 aura tout donné. Mais c’est une autre espagnole inconnue, venant du monde du ski alpinisme, qui viendra voler la suprématie de Laura, avec seulement quelques 18 centièmes… Maité Maiora, 3ème aux championnats du Monde de trail, vient prendre la troisième place, confirmant sa grande polyvalence dans le très haut niveau !

Doublé norvégien sur le Cross du Mont Blanc

Les athlètes norvégiens ont réalisé le doublé en remportant l’épreuve masculine et féminine.

Chez les femmes Yngvild Kaspersen remporte la course en 2h29mn20s. Elle devance de plus d’ 1mn30s l’espagnole Maite Maiora et la française Axelle Mollaret de 3 mn.

Marathon du Mont Blanc 2015 - Yngvild Kaspersen

Marathon du Mont Blanc 2015 – Yngvild Kaspersen

Chez les hommes, François Gonon, grand favori après sa démonstration de la veille sur le kilomètre vertical, n’a rien pu faire face au norvégien Stian Hovind-Angermund.

Il remporte l’épreuve en 2h03mn39s et devance le français de 2mn30s. Le russe Dmitri Mitiaev monte sur la 3ème marche à plus de 4 mn du vainqueur.

A noter que les 3 coureurs hommes avaient participé au KV la veille ainsi que Maite Maiora et Yngvild Kaspersen.

Stian Hovind-Angermund

Stian Hovind-Angermund

Marathon du Mont-Blanc : Dimanche 28 juin. Un top 10 international

La dernière et très attendue course de ce long week-end : le marathon du Mont-Blanc s’est élancée ce matin à 7h00. 2 174 concurrents sont partis à l’assaut des 42 km et 2 725 m de dénivelé positif sous un ciel très bleu, annonçant une forte chaleur dès que le soleil passerait la crête des Aiguilles de Chamonix. La tête de course est partie sur un rythme d’enfer… A Argentière (km 10) dans les 4 minutes ils sont quatre à se suivre : Etienne Van Gasse (BE), Marc Lauenstein (CH), Aritz Egea Caceres (ESP) et Cédric Fleureton (FR). La tête de course reste groupée avec tour à tour en tête, Cédric, Aritz ou Marc, tandis qu’Etienne se fait distancer peu à peu. La montée à l’aiguillette des Posettes (2 201 m ; km 21,7) n’est pas décisive, Marc, Aritz, et Cédric se suivent de près.

Marathon du Mont Blanc 2015 - Marc LAUENSTEIN

Marathon du Mont Blanc 2015 – Marc LAUENSTEIN

Au deuxième passage à Trè-le-Champs ils sont toujours 3, creusant un écart de 5 minutes avec leur poursuivant, Grégory Vollet (FR).

C’est dans la montée à la Flégère que la course se joue. Au dernier contrôle, Marc Lauenstein passe en tête avec 1 minute d’avance sur l’Espagnol qui ne pourra pas le rattraper dans la dernière montée vers Planpraz. « J’avais prévu de partir vite, explique Marc, mais devant ils ont fait le boulot. C’est à Vallorcine que la course commence, j’avais de bonnes sensations et j’étais à l’aise dans les montées ». Cédric accuse le coup et pointe à 10 minutes avec à ses côtés l’Américain Max King qui, resté en embuscade, fait une remontée spectaculaire pour remporter la 3e place. Cédric concèdera encore du temps au jeune Colombien Saul Antonio Padua Rodriguez qui passe de la 10e à la 4e place, et au Norvégien Thorbjorn Thorsen Ludvigsen.

Marathon du Mont Blanc 2015 - Max KING

Marathon du Mont Blanc 2015 – Max KING

Chez les filles le trio de tête : Elisa Desco (IT), Oihana Kortazar (ESP) et Céline Lafaye (FR) restera le trio gagnant de ce 13e marathon. Pour elles aussi, la plus haute marche se jouera dans la montée vers la Flégère où Elisa prendra près de 8 minutes à sa poursuivante Oihana. Céline Lafaye aura tout donné pour cette 3e place. Elisa remporte cette année pour la deuxième fois consécutive le Marathon du Mont-Blanc : « l’arrivée au soleil en altitude plutôt que sous la pluie à Chamonix est un véritable bonheur. Je suis heureuse d’avoir gagné et je compte bien être là l’année prochaine pour le triplé ».

Marathon du Mont Blanc 2015 - Elisa Desco

Marathon du Mont Blanc 2015 – Elisa Desco

Tout au long de ce week-end le public, amis, famille ou vacanciers est venu nombreux applaudir et soutenir tous les coureurs, athlètes ou anonymes. 80 km, KMV, Cross, 10 km, Minicross, Marathon… toutes les distances, pour tous les niveaux et un seul bonheur : courir dans un paysage exceptionnel !

Rendez-vous le dernier week-end du mois de juin 2016 !

Crédit Photos : Goran Mojicevic / Passion-Trail

Résultats

80 km du Mont-Blanc

Hommes

  • 1- Alex Nichols (USA) en10h31’00
  • 2- Franco Colle (IT) en 11h03’11
  • 3- Andrew Symonds (GB) en 11h04’52

Femmes

  • 1- Mira Rai (NEP) en 12h32’12
  • 2- Anna Comet Pascua (ES) en 12h54’55
  • 3- Hillary Allen (USA) en 12h16’27

KV du Mont-Blanc

Hommes

  • 1er GONON François – 00:34:07 (FRA)
  • 2ème HOVIND-ANGERMUND Stian – 00:34:48 (NOR)
  • 3ème LUDVIGSEN Thorbjørn Thorsen – 00:35:05 (NOR)

Femmes

  • 1er CABRERIZO Paula – 00:41:11 (ESP)
  • 2ème ORGUE Laura – 00:41:29 (ESP)
  • 3ème MAIORA Maité – 00:43:30 (ESP)

23 km Cross du Mont-Blanc

Hommes

  • 1- Hovind-Angermund Stian – 02:03:39 (NOR)
  • 2- Gonon François - 2 02:06 (FRA)
  • 3- Mitiaev Dmitri – 02:07:46 (RUS)

Dames

  • 1 Yngvild Kaspersen - 02:29:20 (NOR)
  • 2 Maite Maiora – 02:30:55 (ESP)
  • 3 Axelle Mollaret - 02:32:23 (FRA)

Marathon du Mont Blanc

Hommes

  • 1- Marc LAUENSTEIN (CH) 3h48’35 »
  • 2- Aritz EGEA CACERES (ESP) 3h49’33 »
  • 3- Max KING (USA) 4h01’35 »

Femmes

  • 1- Elisa DESCO (IT) 4h35’10 »
  • 2- Oihana KORTAZAR (ESP) 4h45’40 »
  • 3- Céline LAFAYE (FR) 4h53’12 »

 

About Goran Mojicevic

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*


3 + 7 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>