Course à pied

Comment bien se préparer pour un trail ? 

À l’instar des autres activités sportives, le trail demande une préparation minutieuse qu’il convient de suivre pour éviter les blessures. Pour profiter au maximum de chaque étape de votre course, il est important de bien choisir vos boissons, votre ravitaillement, vos aliments de nutrition et vos boissons d’hydratation. Cet article se propose de vous fournir des conseils pratiques qui vous aideront à préparer votre saison de façon autonome, à rester maître de votre course et à parvenir à la ligne d’arrivée avec joie. 

Fournissez de l’énergie à votre corps bien avant le trail 

Le trail est une activité sportive qui demande de fournir une quantité importante d’énergie.

Bien manger pour réussir votre trail Pour bien le terminer, il est fortement conseillé de vous nourrir de sucres lents quelques jours avant la course. Insérez dans votre alimentation des féculents, des pâtes, des repas à base de pommes de terre, du riz et d’autres plats riches en protéines. Ce conseil s’applique également à l’hydratation. Après le trail, il faut attendre plusieurs jours pour que vos cellules renouvellent la quantité d’eau qu’elles vous ont fournie tout au long de vos exercices. Pour leur rendre la tâche moins facile, hydratez-vous convenablement après, pendant et surtout avant la course. 

Bon à savoir

  • Il est recommandé de boire davantage plus d’eau durant la dernière semaine de la course. Cela devrait préparer l’organisme à pallier le problème de déshydratation le jour J.
  • Si vous avez suffisamment de graisse, prendre un bruleur de graisse en gélule sera une bonne option. Cela vous aidera à affiner votre allure. 

Préparez votre sac et gardez l’essentiel 

Durant la course, vous aurez besoin de plus de glucides pour assurer le bon fonctionnement des organes de votre organisme et avancer comme il le faut.

Gardez donc dans votre sac des barres de céréales, des gels énergétiques et des pâtes de fruits à volonté. À la fin de votre trail, vous devez fournir à votre organisme des minéraux (de l’eau minérale gazeuse par exemple), des protéines et des glucides afin de l’aider à récupérer. N’oubliez pas de garder avec vous des produits laitiers (yaourt et lait). Vous pouvez certes déguster un repas copieux et équilibré après votre course, toutefois, n’en abusez pas pour ne pas trop surcharger votre estomac. Concernant votre hydratation, emportez avec vous des boissons énergisantes et de l’eau en quantité raisonnable selon la longueur de votre trajet. Quant à la marque, vous êtes libre de choisir. Pour éviter tout désagrément durant la course, mieux vaut choisir des boissons pratiques que vous connaissiez, que vous avez eu à consommer par le passé et qui ont eu des effets positifs sur votre santé. 

Enlevez vos piercings si vous en possédez 

Le port du piercing ainsi que des bijoux s’avère incompatible avec la pratique du trail. Autrement, vous risquez de prolonger le temps de cicatrisation de votre piercing, de contracter une infection si la plaie est encore visible ou de vous blesser si celui-ci venait à s’enlever par mégarde. En outre, la saleté qui émane de votre sueur peut descendre jusqu’à votre piercing, s’accumuler puis engendrer une infection. Si vous appartenez à la catégorie de ceux qui ne jurent que par le piercing pour se protéger les oreilles, vous pouvez vous tourner vers les faux piercings. Ceux-ci sont faciles à enlever et ne présentent aucun risque potentiel pour les tissus de votre corps.

Pierre

Dès que je peux participer à un ultratrail, je le fais ! Avec toutefois plus ou moins de réussite. J'essaye de le finir avant tout.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close